Font Size

SCREEN

Cpanel

1chol12Who we are ?

The Regional Cholera Platforms in Africa bring together multi-sectoral partners from different organizations involved in cholera prevention, preparedness, or response in the region.

Where we work?

We work in more than 45 countries across the two regions of Western & Central Africa (24 countries), and Eastern & Southern Africa (21 countries)

What we do?

The Regional Cholera Platforms aim to improve cholera control and prevention across Africa through operationalization of an integrated strategy towards elimination.

Welcome on the Regional Cholera Platforms in Africa

Burkina Faso - Cholera factsheet

APERÇU DU CHOLÉRA

Le choléra est apparu pour la première fois au Burkina Faso en 1970. Depuis 1990, des épidémies importantes ont été déclarées au Burkina Faso notamment en 1995, 1998 et 2005 (Fig.1). Entre 2005 et 2017, la surveillance épidémiologique a enregistré 1 212 cas et 25 décès (taux de létalité ≈ 2 %)2. La majorité des cas (82 %) sont notifiés dans la région du Centre contenant la capitale Ouagadougou. D’autres épidémies notables ont été enregistrées dans la région du Sahel à la frontière avec le Niger (Tab I. et Fig. 2).

Pour lire davantage sur le choléra au Burkina Faso, rendez-vous sur la page pays : Burkina Faso

Go to the country page to continue reading about cholera in Burkina Faso

RECOMMANDATIONS STRATEGIQUES

Dans les zones à haut risque, les plans de préparation et de réponse doivent être développés et mises en œuvre, incluant: (1) le renforcement des systèmes de détection précoce et de réponse rapide dont la surveillance à base communautaire et les alertes transfrontalières; (2) la mise en place de mécanismes de coordination intersectoriels et transfrontaliers; (3) le renforcement des capacités sur la gestion des épidémies; (4) le pré-positionnement ciblé d’intrants et (5) la préparation de plans et de messages de communication (Tab. II, Type 1 – Type 4).

Dans les districts à la frontière avec le Niger (Dori et Gorom-Gorom), la prise en charge médicale ou à défaut la réhydratation précoce (par exemple les points de réhydratation orale) devrait être améliorée pour réduire le taux de létalité (Tab. II).

Les programmes durables d’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène doivent être menés en priorité dans les districts régulièrement touchés et avec une durée épidémique élevée (Ouagadougou, Koudougou et Gorom-Gorom) (Tab. II, Type 1 et Type 2).

Les cinq cholera hotspot représentent 99% du poids de la maladie et comptent 3 502 753 habitants (21% du total de la population estimée) (Tab. II). Une identification des foyers de transmission à une échelle géographique plus fine est nécessaire pour mieux cibler la population à risque. Une étude approfondie des conditions d’accès à l’eau, à l’assainissement et des pratiques d’hygiène en zone urbaine et rurale conduirait à un diagnostic contextualisé.

Pour lire davantage sur le choléra au Burkina Faso, rendez-vous sur la page pays : Burkina Faso

Go to the country page to continue reading about cholera in Burkina Faso

Supported by


European Civil Protection and Humanitarian Aid Operations
ECHO


UK’s Department for International Development (DFID)
UK AID


The United Nations Children's Fund
UNICEF

Our Offices

  1. UNICEF Regional Office for West & Central Africa (WCARO)
    Immeuble Madjiguene – Almadies Dakar
    P.O. Box 29720 Senegal
    Email : contact@choleraplatform.info  | jgraveleau@unicef.org

  2. UNICEF Regional Office for Eastern and Southern Africa (ESARO)
    Block F" and part of E" ,Gigiri United Nations Avenue  Limuru Road
    P.O. Box 44145  Nairobi, Kenya 00100
    Email : gtabbal@unicef.org
1

Dakar , Senegal

Email : contact@choleraplatform.info
2

Nairobi,Kenya

Email : gtabbal@unicef.org