Benin Cholera Factsheet

 APERÇU DU CHOLÉRA

Le choléra est apparu pour la première fois au Bénin en 1970. Depuis 1990, des épidémies importantes ont été déclarées en 1991, 1996 et 2001. La tendance générale montre une diminution annuelle du nombre de cas (Fig. 1). Entre 2004 et 2017, la surveillance épidémiologique a enregistré 7 025 cas avec 73 décès (taux de létalité ≈ 1%)2. La majorité des cas choléra (67%) sont notifiés dans les quatre départements côtiers : Littoral, Atlantique, Ouémé et Mono (Tab. 1). Des épidémies de choléra transfrontalières sont observées entre le Bénin, le Togo et le Nigéria, le long de la côte du golfe de Guinée et entre le Bénin et le Niger, dans l’extrême nord.

Pour lire davantage sur le choléra au Bénin, rendez-vous sur la page pays : Bénin

Go to the country page to continue reading about cholera in  Bénin

 

RECOMMANDATIONS STRATEGIQUES

Les départements le long de la côte sont situés sur un couloir de propagation depuis et vers les pays voisins, le Togo, le Nigeria et le Ghana5 (Tab. II). Les départements du nord peuvent également être affectés par des épidémies le long du fleuve Niger. Cela souligne l’importance de la collaboration transfrontalière pour les départements côtiers et les communes frontalières avec le Niger.

Dans les départements côtiers et du centre, les plans de préparation et de réponse doivent être développés et mises en œuvre, incluant: (1) le renforcement des systèmes de détection précoce et de réponse rapide dont la surveillance à base communautaire et les alertes transfrontalières; (2) la mise en place de mécanismes de coordination intersectoriels et transfrontaliers; (3) le renforcement des capacités sur la gestion des épidémies; (4) le pré-positionnement ciblé d’intrants et (5) la préparation de plans et de messages de communication (Tab. II, Type 1 – Type 4).

Les programmes durables d’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène doivent être menés en priorité dans les communes régulièrement touchées et avec une durée épidémique élevée (Tab. II, Type 1 et Type 2). Une étude intégrée WASH et Epidémiologie conduite par l’UNICEF en 2014 propose des réponses programmatiques sur le long terme dans les foyers récurrents de choléra de Type 15,6. Des actions concrètes doivent être entreprises dans les communautés situées au bord du lac Nokoue (So-Ava) et à Kraké (Seme-Kpodji) 1) pour améliorer l’accès à l’eau (construction et réhabilitation de points d’eau), aux latrines publiques, et au traitement de l’eau de boisson (approche de marketing social), 2) pour renforcer la prévention contre le choléra et modifier les comportements à risque (campagnes de sensibilisation de proximité et de masse). Le montant des investissements prioritaires est de 2 161 000 US$ sur trois ans6.

 

Pour lire davantage sur le choléra au Bénin, rendez-vous sur la page pays : Bénin

Go to the country page to continue reading about cholera in Bénin

Attachments:
Download this file (BEN_incidence map_PhatChol.pdf)BEN_incidence map_PhatChol.pdf[ ]1280 kB
Download this file (Cholera Factsheet_Benin_2017_FINAL.pdf)Cholera Factsheet_Benin_2017_FINAL.pdf[ ]941 kB